American Gothic : un des tableaux les plus connus du XXème siècle

Vraisemblablement l’une des œuvres les plus célèbres du XXe siècle, particulièrement des États-Unis, l’American Gothic est un tableau du peintre Grant Wood qu’il qualifie de réaliste. L’artiste s’est inspiré de la vie rurale dans le Middle West dans les années 30 pour la réalisation de l’œuvre, mais cela a créé une polémique, selon laquelle le peintre aurait stigmatisé la réaction des paysans face à la modernité et la civilisation urbaine.

Que représente la toile ?

L’American Gothic de Grant Wood fut exposé pour la première fois en 1930 à l’Institut d’art de Chicago. Il représente deux modèles avec lesquels il était très familier ; un homme tenant une fourche entre les mains, qui est son orthodontiste, et une femme qui est sa sœur Nan. Il peint également à l’arrière une maison avec un style gothique pour accentuer l’effet procuré par le tableau.

La femme est par ailleurs habillée avec un tablier passé sur une robe noire. L’homme, quant à lui, tient une fourche entre les mains afin de mettre l’accent sur le dur travail qu’il effectue dans les champs. Divers détails comme la broche sur le col de la femme ou le pot sur le pas-de-porte viennent également enjoliver l’œuvre.

Une œuvre culte mal accueillie

Malgré l’accueil mitigé dont a bénéficié l’œuvre American Gothic à sa première exposition, il faut tout de même avouer que même à l’époque, on admettait déjà qu’elle avait quelque chose d’exceptionnel. En effet, lorsque Grant Wood le présente au concours de l’Institut d’art, il remporte une médaille de bronze ainsi qu’une somme de 300 $.

C’est surtout les habitants de l’Iowa qui ont été choqués par le tableau puisqu’ils n’ont pas appréciés être caricaturés comme telle. Mais au fil du temps, l’œuvre devient de plus en plus mythique et reproduite puis parodiée plusieurs fois.

3 détails à voir à la loupe

Trois éléments sur le tableau ont permis à l’American Gothic, réalisée avec l’huile sur isorel mou, d’accéder au rang des œuvres d’art mythique :

–          Les personnages : l’homme et la femme censés représenter un fermier et sa fille avec leur accoutrement à la mode des années 30, mais qui selon les habitants du Midwest avait une attitude morose

–          La fourche que tenait l’homme représente une intrigue puisqu’au lieu d’être tournée vers la terre, elle est tournée vers le ciel, que représentait alors la fourche ? La virilité, la sexualité perverse des puritains ? On s’interroge…

–          La maison gothique qui referme un détail intriguant ; rideaux tirés en plein jour